Visite au Musée des Sciences Naturelles

Ce vendredi, les cinquièmes primaires sont allées voir une exposition sur l’évolution de l’homme.

Voici la synthèse que nous avons construite ensemble à partir des photos faites au musée. Nous avons rédigé une légende pour chaque photo qui nous semblait intéressante (nous avons d’abord fait un travail de tri des photos). Les enfants ont travaillé individuellement pour chaque photo, puis ont mis leurs idées en commun. Enfin, ils ont repris les idées de chacun pour en faire des phrases récapitulatives.

Quatre élèves ont dactylographié les phrases pour pouvoir les publier sur le site. Voici le résultat :

Dans la préhistoire, Toumai était l’homme le plus ancien. Leurs dents étaient bien différentes d’aujourd’hui parce qu’ils mangeaient différemment. Ils mangeaient des insectes et des plantes. Toumaï était bipède.

On a classé les crânes du plus ancien au plus récent. Ils font entre 200 ml à 1,5 l. Au total, il y a 8 crânes. Les hommes les plus anciens avaient le cerveau le plus petit. Au fur et à mesure, le cerveau de l’homme a grandi.

On a retrouvé 50 os du squelette de Lucy : il y en a normalement plus, mais, on n’en a trouvé que 50.

Les hommes d’aujourd’hui ont 206 os. Attention, les enfants en ont plus, car leur squelette est en construction.

Cette affiche nous présente toutes les espèces d’hommes classées des plus anciennes aux plus récentes.

La guide nous a montré le trou qui est derrière le crâne du lion. Le crâne du lion est plus petit que le nôtre. Sa colonne vertébrale est derrière son crâne, ce qui fait qu’il marche à quatre pattes.

Grâce à la colonne vertébrale, les humains se tiennent debout depuis 7 millions d’années. Le crâne de Toumay est plus petit que le nôtre.

Grâce au trou que Toumay a sur son crâne, on comprend où se trouvait sa colonne vertébrale et que donc il se tenait déjà debout.

On a fait du feu avec du silex et de la pyrite. Nous avons tapé les deux pierres les unes contre les autres. Cela produit des étincelles. Grâce à ça, le champignon a pris feu.

Nous versons des graines dans le crâne pour mesurer la taille du cerveau de chaque espèce.

Très tôt à la Préhistoire, on se sert d’outils pour manger la viande. Au début, ils mangent les animaux déjà morts, car leurs outils n’étaient pas très perfectionnés : ils n’étaient pas capables de tuer les animaux. Il a fallu attendre qu’ils perfectionnent leurs outils.

Il s’agit du pied de Lucy. On voit que son pied n’est pas le même que notre pied actuellement : son gros orteil est éloigné des autres. Cela lui permettait par exemple de grimper facilement aux arbres.

Sur cette ligne du temps, nous avons vu que les animaux ont évolué et sont devenus plus perfectionnés. Il y avait des animaux comme des méduses et des iguanodons. La ligne rouge représente l’apparition de l’homme.

Cette affiche représente plusieurs espèces d’hommes au temps de la Préhistoire. Le plus petit est Toumay. Attention, cette représentation n’est en réalité pas possible : certaines de ces espèces n’ont pas vécu aux mêmes époques.

Laisser un commentaire